Architecture de base de données parallèles et réparties

Architecture de base de données parallèles et réparties
3 (60%) 7 votes

Le parallélisme et la répartition de l’architecture de base de données peuvent être exploités pour améliorer la performance, la scalabilité et la fiabilité d’une BD.

Architecture de base de données répartie

Architecture de base de données

Bases de données parallèles et réparties

format PDF 5.00$ 

Base de données répartie (distributed database) et SGBD réparti (distributed DBMS) Une architecture de base de données est répartie lorsque les données sont réparties sur plusieurs sites (ou nœuds). Un site correspond à un ordinateur d’un réseau. Chacun des sites possède un certain degré d’autonomie par rapport aux autres sites. Un SGBD réparti permet d’effectuer la répartition des données de manière transparente au programme d’application.

La répartition permet principalement d’améliorer la performance du système en rapprochant les données des traitements effectués sur ces données. L’architecture de bases de données répartie peut aussi permettre d’améliorer la fiabilité et la disponibilité du système en cas de panne d’un des sites.

Architecture de base de données parallèle

Base de données parallèle (parallel database) Une architecture de base de données parallèle exploite le parallélisme à l’intérieur d’un site afin de dépasser la performance ou la fiabilité atteignables aves les systèmes non parallèles.

Le parallélisme peut être exploité à plusieurs niveaux en dupliquant par exemple les unités de traitement, les unités de mémoire primaire et les unités de mémoire secondaire. La forme la plus répandue est le parallélisme d’entrée-sortie basé sur l’utilisation de plusieurs unités de disques en parallèle.

Architecture de base de données : entre parallélisme et répartition

Entre ces deux extrêmes, on peut considérer le cas d’un bassin de serveurs interconnectés dans un réseau local à haute vitesse. Conceptuellement, ceci correspond à une architecture de bases de données répartie, mais où l’objectif n’est pas de rapprocher les données des traitements, mais plutôt d’offrir une architecture de base de données facilement scalable et robuste à la manière d’une base de données parallèle.

Ce chapitre présente sommairement les principaux concepts de l’architecture de base de données parallèles et réparties.

Table des matières – Architecture de base de données

18.1               Base de données répartie  977

  • Classification des architectures de BD répartie 978
  • Architecture des schémas 979
  • Répartition des données 979
  • Duplication répartie                    979
  • Fragmentation répartie                    980
  • Transactions réparties 981
  • Contrôle de concurrence réparti 982
  • Protocole de confirmation en deux phases 982
  • Optimisation de requête répartie 984
  • Étapes d’optimisation                    985
  • Optimisation globale                    986
  • Stratégie par semi-jointure                    987
  • Parallélisme interopération et intersite                   987
  • Conception d’une BD répartie 988
  • BD répartie avec Oracle 988

18.2               Base de données parallèle 990

  • Disques parallèles 990
  • Architecture RAID 993
  • Parallélisme d’entrée-sortie au niveau du SGBD 995
  • Autres formes de parallélisme 995
  • Parallélisme intra-opération 997

Notes bibliographiques et références            999

l’Éditeur