XML et base de données semi-structurées XMLMS

Votre vote

XML et base de données

format PDF 7.00$ 

Pourquoi XML et base de données ? Les limites de HTML d’un point de vue du traitement informatique sont devenues apparentes, ce qui nous a conduit à XML. HTML vise la définition du format d’affichage des données et les balises déterminent le format d’affichage, mais pas la manière d’interpréter l’information. XML (eXtensible Markup Language) est à base de balises comme HTML, mais il vise à représenter la structure d’un document textuel de manière indépendante du format d’affichage.

XML et base de données – Le formatage de l’information

Le formatage de l’information contenue dans un document XML peut être effectué indépendamment par un autre mécanisme tel qu’un document XSL. La norme Extensible Stylesheet Language (XSL) est un langage de définition de feuilles de style qui permet de spécifier le formatage d’un document XML de manière externe au document. Cette séparation permet de spécifier plusieurs transformations distinctes d’un même contenu XML en fonction des caractéristiques de l’unité d’affichage (fureteur Web (XHTML), unité sans fil (WML), etc.).

 Norme XML et base de données

Certains aspects de la norme XML sont encore en évolution (recommandations, groupes de travail du W3C). XML permet de spécifier la grammaire d’un document textuel et son contenu sous forme standard. La grammaire joue un rôle analogue à un schéma de base de données. La grammaire n’est pas obligatoire, mais lorsqu’elle est spécifiée, un fichier XML peut être validé par rapport à sa grammaire. Même lorsque la grammaire est absente, le document doit suivre des règles syntaxiques de base par l’emploi de balises qui permettent d’identifier la structure du document. Un document XML combine XML et base de données avec les métadonnées (balises). L’utilisation redondante des métadonnées permet d’identifier la structure en l’absence de schéma. L’emploi redondant de métadonnées facilite aussi la compréhension du document par un lecteur humain. Un document XML se prête ainsi non seulement au traitement informatique, mais aussi au traitement par un humain.

 Système de gestion de XML et base de données

La complexité d’un document XML nécessite d’étendre les fonctions typiques des SGBD pour la gestion de XML et base de données. Les mécanismes de gestion appropriés dépendent des exigences de l’application. On peut distinguer deux contextes d’application de XML : application centrée-donnée et application centrée-document.

Dans une application centrée-donnée, XML est utilisé comme médium d’échange de données. Dans ce contexte, la structure des données est déterminée a priori. Cette structure est représentée par un schéma de BD des données connu a priori. Certains aspects du document XML ne sont pas nécessaires pour l’application tels que l’ordre des éléments, les espaces blancs et les commentaires. Ce qui est le plus important c’est de pouvoir convertir la représentation BD en XML et inversement. Par contre, cette transformation n’est pas nécessairement inversible.

 Table des matières – XML et bases de données

  • 20.1 Introduction à XML 1081
  • 20.2 Espace de nom XML (XML namespace) 1088
  • 20.3 Schéma XML 1090
  • 20.4 Langage de requête Xpath 1098
  • 20.5 XPointer 1101
  • 20.6 Contraintes de clé 1101
  • 20.7 Langage de requête XML Query (XQuery) 1104
  • 20.8 Traitement d’un document XML avec JAXP 1105
  • 20.9 Système de Gestion de XML 1108
  • 20.10 Oracle et XML 1109
  • Exercices 1114
  • Notes bibliographiques 1115
  • Références 1115

l’Éditeur